Le scooter électrique a de plus en plus la cote et pourrait même remplacer le scooter thermique d’ici quelques temps. Le scooter électrique prend l’apparence d’un scooter classique, mais s’en distingue par son moteur électrique alimenté par une batterie. Ce véhicule propre et (presque) silencieux est très en vogue en Asie et s’impose de plus en plus en Europe, comme étant l’alternative au deux-roues polluant et bruyant. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le scooter électrique !

L’autonomie du scooter électrique

Système de démarrage immédiat, contrôleur électronique… lorsque la batterie est chargée à 100%, le scooter électrique peut parcourir jusqu’à 50 km.
Notez que la bonne autonomie de la batterie dépend de la vitesse à laquelle l’engin roule, de l’accélération, du poids du conducteur ainsi que du poids du scooter lui-même et du type de chemin à parcourir (pente/descente, voie accidentée/voie goudronnée, etc.). En plus de ces paramètres, il faut aussi savoir que lorsque le véhicule électrique fait l’objet d’un usage abusif, son autonomie se dégrade. Pour optimiser la durée de charge du scooter électrique, il convient de rouler à vitesse moyenne, d’éviter les accélérations fréquentes et de rouler autant que possible sur des terrains plats et peu accidentés, un usage parfait en ville. Vous pouvez trouver sur go2roues des modèles de scooter électrique dotés d’une excellente autonomie : une bonne occasion de changer vos habitudes pour vous rendre au travail par exemple !
Tout savoir sur le scooter électrique

Après l’achat d’un scooter électrique, il est d’abord nécessaire de le charger avant de l’utiliser. Pour ce faire, une prise électrique de 220 V convient. Un chargeur spécifique est fourni avec l’engin, mais pour optimiser son fonctionnement, une charge complète de 8 heures lui permettra de disposer d’une autonomie durable et de toute sa puissance.

Catégories de scooter électrique

  • La catégorie administrative L1e

La majorité des modèles que l’on retrouve sur le marché s’y trouve, car elle regroupe les engins dont la vitesse maximale est de 45 km/h avec une puissance de 4000w. Ce type de véhicule peut être conduit dès l’âge de 14 ans à condition d’être en possession du Brevet de Sécurité Routière ou BSR.

  • La catégorie administrative L3e

Il s’agit des scooters électriques dont la vitesse dépasse 45 km/h et les 4000w se retrouvent dans cette catégorie. Leur conduite nécessite l’obtention d’un permis A ou B ainsi qu’une formation 125 cm3.

Les avantages et inconvénients du scooter électrique

L’avantage primaire du scooter électrique, comme celui de tous les véhicules électriques, reste son respect de l’environnement. Il ne rejette aucune fumée et ne nécessite aucun carburant pour fonctionner. En plus, il dispose d’un niveau sonore peu élevé. Le scooter électrique est également facile à entretenir, et sa recharge ne nécessite pas une grande dépense. Certains modèles peuvent être connectés avec un smartphone, ce qui en fait un véhicule connecté ! Enfin, il possède une bonne accélération, mais elle est à utiliser avec parcimonie pour la sécurité de tous.

Les inconvénients du scooter électrique

Ce qui incommode en général dans l’usage d’un scooter électrique, c’est son autonomie. Étant limitée, elle permet de faire de petits trajets, à moins de s’arrêter régulièrement pour recharger l’engin. Les trajets maison-lieu de travail sont en général les meilleurs pour profiter des attraits de ce petit véhicule.
S’il ne dispose pas d’espace pour le rangement, il est possible se procurer des équipements supplémentaires, mais trop de poids peut influer sur son autonomie. Enfin, le prix d’achat de ce type de véhicule à deux roues électrique reste encore élevé par rapport aux modèles thermiques.