Avoir une voiture est de nos jours indispensables pour faciliter le déplacement au quotidien, c’est pourquoi passer son permis est une étape dans la vie. Dans le cas où vous aviez raté votre examen de conduite ou que votre permis soit retiré à cause de nombreux délits sur la voie routière, ne vous découragez pas, il existe encore une chance pour que vous ayez un nouveau permis de conduire.

Repasser le permis en cas d’échec à l’examen

Une fois que vous aviez raté votre examen de permis de conduire, vous devez attendre un certain moment pour pouvoir le repasser. Si le délai n’est pas respecté, vous et votre auto-école risquez des sanctions lourdes. De plus, le nombre d’élèves est limité lors des examens, les repêchés ne sont donc pas prioritaires. L’attente peut aller jusqu’à 6 ou 7 mois pour pouvoir le repasser. C’est une longue période à laquelle vous pourrez réviser les leçons de code de la route et vous entrainer à conduire au lieu de ne rien faire. Des formations de conduites supervisées sont proposées par les auto-écoles, vous pourrez prendre des cours pour vous assurer de ne plus vous tromper lors du prochain examen. Avec le temps et à force de réviser, vous aurez l’assurance de réussir votre examen.

Repasser le permis en cas d’annulation

Suite à la perte de 12 points cumulés, la justice n’a d’autre choix que de retirer votre permis. Cela dit, vous n’aurez plus le droit de conduire une voiture sur la voie routière. Forte heureusement, vous pourrez repasser votre examen de conduite selon les décisions judiciaires. Toutefois, vous pourrez passer directement à l’examen du code sans refaire les cours théoriques et pratiques. Pour ce faire, vous devez remplir trois conditions. Premièrement, votre permis doit être daté de plus de trois ans avant la date de son annulation. Deuxièmement, vous n’êtes pas interdit de solliciter un nouveau permis pendant une durée de plus d’une année. Enfin, vous devez demander un nouveau permis moins de 9 mois après une nouvelle autorisation de la justice.