Votre entourage a beau vous dire que l’examen de conduite n’est pas difficile, mais vous vous êtes quand même planté lors des deux ou trois premières fois. Rassurez-vous, vous n’êtes pas un cas désespéré. Il faut savoir que l’important est de réussir dans les règles, peu importe le nombre d’examens que vous avez passés. Pour cela, il est important d’adopter des comportements stratégiques pour mieux affronter votre épreuve. Découvrez donc dans cet article des astuces à suivre pour enfin décrocher votre autorisation de conduire.

3 comportements à adopter pour réussir l’examen de conduite

1 – Soyez confiant en maîtrisant les règles du code

Ce premier conseil vous paraît peut-être exagéré, car si vous allez passer la conduite, c’est que vous avez déjà réussi l’examen du code. Figurez-vous que le temps entre l’examen du code et de la conduite est souvent assez grand pour vous faire oublier certains détails du code. Même si vous avez réussi votre code de la route avec brio, une petite révision des règles s’impose pour ne pas être confrontée à un détail susceptible de vous échapper au mauvais moment. La veille de l’examen, prenez le temps de réviser votre code de la route sur internet et refaire quelques exercices.

En fait, le but de l’examen de conduite, c’est avant tout de vérifier que vous avez acquis les connaissances nécessaires et s’assurer que vous pouvez conduire de façon sécurisée. En gardant une maîtrise correcte du code, vous aurez donc assez confiance en votre connaissance pour pouvoir prendre la bonne décision au bon moment.

2 – Toujours se concentrer sur l’examen pour éviter les pièges dus à l’inattention

Pendant l’examen, surveillez bien chaque détail de sécurité concernant la conduite. Chaque détail compte pour l’inspecteur : votre position sur le volant, l’orientation de vos rétroviseurs, l’anticipation des changements de feux, etc. Restez concentré du début jusqu’à la fin de l’examen. Faites preuve de prévoyance, car cela prouve que vous êtes dans ce que vous faites.

Surtout, ne vous laissez pas déconcentrer par les éléments environnants. En effet, il est fréquent que votre moniteur parle avec l’inspecteur. Restez bien loin de leur conversation pour garder votre concentration. Dans la plupart des cas, c’est justement un piège pour voir à quel point vous restez dans la conduite malgré des perturbations environnantes.

3 – Dédramatisez et détendez-vous

Il est vrai que cet examen vous permettra d’avoir l’objet qui vous donnera accès à une liberté de conduite et donc un tournant majeur dans votre vie surtout si l’obtention du permis conditionne votre parcours professionnel. Il est donc très facile de tomber dans le stress de le réussir ou non. Mais il faut toujours garder en tête que plus votre stress augmente et plus vous perdrez facilement votre concentration. Alors, même si cela vous semble difficile, essayez de considérer votre examen comme une simple évaluation. Réduisez la tension en vous disant que c’est votre compétence de conduite qui sera évaluée et non votre vie. Dites-vous que vous maîtrisez correctement la conduite pour réussir cette épreuve.

Un cas fréquent qui se produit pendant l’examen : le candidat maîtrise parfaitement la conduite, mais il se laisse envahir par le stress. Par conséquent, perds totalement ses moyens. Après il oublie même les règles les plus basiques. Évitez de tomber dans ce genre de situation.