Plusieurs solutions existent pour assurer la vente de son véhicule, soit en misant sur les petites annonces dans les journaux, soit directement entre particuliers ou encore s’adresser auprès d’un mandataire.

Bien préparer la voiture avant sa mise en vente

La préparation de la voiture fait partie intégrante des éléments clés contribuant à la réussite de la vente d’un véhicule d’occasion. Pour ce faire, son propriétaire est contraint de lui procurer une seconde jeunesse. Tout d’abord, il faut penser au nettoyage de la carrosserie, de l’habitacle ainsi que les accessoires qui peuvent attirer l’attention du futur acquéreur, un particulier ou bien un professionnel de la vente comme un mandataire auto, par exemple. À titre d’information, la vente d’une voiture d’occasion chez un concessionnaire ou un agent spécialisé nécessite quelques étapes spécifiques, si on ne parle que du passage au contrôle technique. En effet, le vendeur doit remettre à l’acheteur un rapport de contrôle technique de moins de 6 mois si son véhicule a déjà circulé sur plus de 4 ans. Au cours de la transaction, il est conseillé aux vendeurs d’opter pour les arrhes au lieu des acomptes. Si ces derniers ont été versés, alors la vente est supposée irrévocable. Ni le vendeur ni l’acheteur dudit véhicule ne peuvent se désister.

Les étapes à faire pour réussir la vente d une voiture

Les bons gestes à ne pas négliger

Afin de séduire complètement le futur acquéreur de votre véhicule, vous devez avant tout adopter quelques bonnes manières afin d’éviter tout type d’escroqueries et de tirer le meilleur parti de la vente. Cela étant dit, il se peut que vous puissiez tomber sur des faussaires de chèques de banque. Pour cela, n’hésitez pas de demander à l’acheteur, que ce soit un agent de mandataire auto ou un concessionnaire, le contact de sa banque avant de conclure une quelconque transaction. Cela vous permet d’avoir l’esprit tranquille durant l’opération en cours, c’est-à-dire la vente de votre véhicule d’occasion. Ensuite, aussitôt la vente conclue, il est impératif d’avertir votre compagnie d’assurance par e-mail ou téléphone afin d’éviter des effets indésirables en cas d’incident causé par le nouveau propriétaire, si ce dernier n’a pas encore souscrit une assurance auto. Enfin, il est recommandé de déclarer la vente en préfecture dans les 15 jours afin de faire savoir aux pouvoirs publics que votre véhicule est vendu. En cas d’oubli, vous prenez le risque d’être poursuivi pour des délits commis par le nouveau propriétaire de la voiture.

Les divers documents utiles à remettre à l’acheteur

La vente d’une voiture d’occasion entre particulier ou chez un mandataire auto nécessite la remise de quelques documents ci-après. Tout d’abord, le vendeur doit fournir au futur propriétaire du véhicule un certificat de vente. Il s’agit d’un formulaire disponible dans les préfectures et les sous-préfectures. Au cas où le véhicule a atteint un certain âge (plus de 4 ans d’utilisation), alors le vendeur est obligé de présenter un certificat qui date de moins de six mois confirmant le passage du véhicule dans un centre de contrôle technique. On aura besoin aussi d’un certificat de situation administrative ainsi que d’une carte grise barrée incluant votre signature. Il est à noter qu’un nouveau modèle de carte grise est déjà disponible depuis le mois d’octobre 2003. Cette carte grise dispose d’une partie détachable où figure entre autres un hologramme.